Informations

Communiqué de presse
19 novembre 2001

Swatch Group - Programme de rachat

Dans le cadre du lancement de son programme de rachat des actions couronné de succès, le The Swatch Group SA a racheté, dès le 24 septembre 2001, sur la deuxième ligne du marché 3'758'673 actions nominatives à la valeur nominale de CHF 0,45 de même que 757'550 actions au porteur à la valeur nominale de CHF 2,25 pour un volume de CHF 200 millions, ce qui représente 2,42% des 4,48% du capital actions annoncés.
Lors de la prochaine assemblée générale ordinaire de The Swatch Group SA, il sera proposé d'annuler les titres rachetés sur la deuxième ligne du marché.
L'environnement actuel offre à The Swatch Group SA de nouvelles opportunités dans les secteurs d'affaires les plus divers pour construire et consolider à nouveau sa position très forte sur le marché.
Afin de conserver la marge de manœuvres acquise, le programme de rachat des actions a été arrêté dans l'entre-temps. Dans le but d'un management flexible et dynamique de notre bilan, une suite est cependant prévue à une période ultérieure.

Marche des affaires de janvier à octobre 2001 / Prévisions pour l'année complète

Après dix mois, le Groupe affiche une croissance légère et organique, cela malgré un léger fléchissement du chiffre d'affaires dans le segment des systèmes électroniques et une influence négative des taux de change de 2.5% à 3%.
Selon l'estimation actuelle, la période importante de Noël de cette année devraient égaler le niveau atteint l'an dernier voire même présenter une légère amélioration.


PERSONNES DE CONTACT

Edgar Geiser, CFO, et Thomas Dürr, Corporate Treasurer
Swatch Group, Biel-Bienne
Tél. : +41 32 343 68 11, Fax +41 32 343 69 16
e-mail : investor.relations@swatchgroup.com

 

 

 

Communiqué de presse

Ventes aux enchères de montres : Patek Philippe continue de pulvériser les records mondiaux de cotations pour ses précieux garde-temps.

Patek Philippe
Genève Octobre 2001


Suite aux résultats exceptionnels des ventes de ces dernières années, Patek Philippe poursuit sa lancée en enregistrant des cotations dépassant le million de francs suisses à deux reprises durant les ventes 2000-2001. L'intérêt des grands collectionneurs pour la marque genevoise est plus grand que jamais, en particulier pour les montres-bracelets à complications, dont la qualité et la rareté en font des garde-temps uniques.

Rappelons pour mémoire les ventes exceptionnelles de 1999, année durant laquelle une montre ronde pour homme datant de 1923, chronographe à rattrapante, s'est arrachée au prix de US$ 1,918,387 (soit CHF 2'973'500). Cette pièce rare en or jaune 18 carats avec un cadran en émail blanc établissait ainsi un nouveau record mondial pour une montre-bracelet. En décembre de la même année la célèbre montre de poche super-compliquée de Henry Graves trouvait acquéreur pour une somme dépassant les 11 millions de dollars. Ces résultats extraordinaires confirment l'intérêt croissant des collectionneurs pour les montres de poches et les pièces rares signées Patek Philippe.

Patek Philippe se maintient au rang de valeur vedette
Les saisons 2000-2001 des ventes aux enchères ont été marquées par une pléthore d'adjudications de haut vol, riche en montres de qualité, qui ont suscité de belles et nombreuses batailles d'enchères. Pour de très nombreuses pièces, l'adjudication réalisée constituait un nouveau record de cotation pour la référence en question. L'intérêt des collectionneurs pour la marque Patek Philippe ne cesse de croître. Les montres-bracelets rencontrent le plus de succès tandis que les montres de poche semblent trouver un regain d'intérêt. Notons par ailleurs que les montres de forme et celles de la collection courante suscitent également un intérêt croissant. Le marché des ventes aux enchères, très dynamique, accueille ces dernières années des nouveaux collectionneurs, principalement en provenance des États-Unis, ayant accédé à une fortune récente.

Troisième record absolu pour une montre-bracelet
Dans sa version d'origine de 1932, la Calatrava est le modèle de base de la collection Patek Philippe. Au caractère intemporel et déclinée en de nombreuses versions, elle suscite toujours l'intérêt des amateurs. Réalisée en 1941, une pièce unique compliquée de ce célèbre modèle, avec triple date à guichets en or rose, a été adjugée pour la somme de CHF 2'093'500 (US$ 1, 169,550) par Antiquorum à Genève, le 19 novembre 2000. Il s'agit aujourd'hui de la troisième cotation la plus élevée jamais atteinte pour une montre-bracelet.

Quatre autres garde-temps dépassent le million de francs suisses
Une montre-bracelet Heures Universelles en or rose, dotée d'un cadran en émail translucide bleu, manufacturée en 1953, a été adjugée à US$ 1,050,750 (CHF 1'765'260). Une montre-bracelet à répétition minutes, de forme coussin, en or jaune et platine, datant de 1925, a été vendue US$ 858,250 (CHF 1'544'850). Cette montre appartenait à Ralph R. Teetor, le célèbre ingénieur-mécanicien aveugle, inventeur du Cruise Control. Une montre-bracelet en or jaune, chronographe à rattrapante, pièce unique grande taille, avec un cadran noir, réalisée en 1952, a été adjugée à CHF 1'439'750 (US$ 820,660). Une montre-bracelet en acier, chronographe et quantième perpétuel, réalisée en 1948, a atteint CHF 1'433'500 (US$ 814,490).

Des montres au design distinctif
Tonneau, carrées ou rectangulaires, les montres-bracelets dites de forme s'affichent au coeur des collectionneurs avec de plus en plus d'ardeur. Par exemple, une montre-bracelet en or rose, datant de 1958, a été adjugée à CHF 152'000. Cette création des années 50, aux formes très structurées, avait déjà établi un record de prix en 1999. Une autre montre-bracelet de forme également en or rose et datant de 1954, a été adjugée à CHF 109'100. Il s'agit d'une impressionnante première cotation pour cette montre, très rare, au galbe très prononcé.

Regain d'intérêt pour les montres de poche et les garde-temps particuliers
L'adjudication record de plus de onze millions de dollars à New York, le 2 décembre 1999, de la montre Henry Graves (montre de poche super-compliquée) a sans doute relancé de plus belle le marché des montres de poche et pendules Patek Philippe. Preuve en sont les ventes étonnantes réalisées avec une pendule de voyage en bronze doré avec échappement à détente ressort, petite sonnerie et réveil (CHF 86'000); une montre de poche, savonnette, à répétition minutes et chronographe à rattrapante (CHF 68'625); une autre montre de poche savonnette, répétition minutes a poussoir et boîte entièrement décorée en émail champlevé polychrome dans le plus pur style Art Nouveau (CHF 207'750); et une montre de poche Chronometro Gondolo, fond gravé à décor de "Saint-Georges terrassant le dragon" (CHF 43'700).

Des montres uniques dont la valeur ne cesse de croître
Comme l'attestent régulièrement les ventes aux enchères, les montres Patek Philippe maintiennent leur valeur au cours du temps, voire l'accroissent dans une proportion inégalée, ce qui témoigne avec éloquence de la confiance absolue des collectionneurs pour la production d'une manufacture perçue comme le leader du marché. La valeur de certaines montres Patek Philippe de plus de 20 ans peut atteindre des niveaux nettement supérieurs à leur prix d'origine, surtout dans le cas de pièces rares, compliquées ou produites en séries limitées.

Les critères du collectionneur: rareté, qualité, authenticité et variété dans le style
La rareté, premier critère du collectionneur, est garantie chez Patek Philippe par un faible volume de production et des petites séries allant de l'exemplaire unique à quelques centaines d'exemplaires par modèle. Le nombre de pièces produites par Patek Philippe en plus de 160 ans de production ininterrompue ne représente pas même 1% du volume actuel réalisé par l'ensemble de l'industrie horlogère suisse en une année.
La qualité reconnue de sa production est le deuxième atout qui permet à Patek Philippe de maintenir aux enchères son statut de valeur vedette. Les montres de la Manufacture ont toujours été conçues et fabriquées pour assurer un fonctionnement à long terme et la qualité d'exécution Patek Philippe s'est toujours maintenue au plus haut niveau. Le Poinçon de Genève, la plus haute distinction officielle en horlogerie traditionnelle, honore l'intégralité des mouvements mécaniques de la Manufacture en production actuelle.
Patek Philippe garantit la restauration de ses montres, produites depuis 1839. Son service après-vente permet, par exemple, de reconstruire une roue dans sa totalité sur des machines du siècle dernier. La manufacture maintient vivants les savoir-faire ancestraux qui permettront le rhabillage et l'entretien de toutes ses créations passées. La restauration des montres de plus de 40 à 50 ans s'effectue en essayant de préserver les pièces d'origine, afin que la montre conserve sa valeur historique, critère essentiel pour le collectionneur.
En outre, Patek Philippe dispose d'archives détaillées sur ses garde-temps depuis 1839. Des livres d'établissement conservent un répertoire des numéros qui sont gravés sur le mouvement, ainsi qu'à l'intérieur du boîtier de chaque montre. Tout contrôle et toute réparation réalisés dans les ateliers de Genève sont minutieusement notés. Ces livres constituent la mémoire de l'entreprise et garantissent l'authenticité de ses garde-temps. Ils offrent les éléments permettant aux propriétaires de montres Patek Philippe de retracer l'histoire de leur pièce unique.
Patek Philippe compense enfin une production restreinte par une grande variété de garde-temps, d'où le maintien constant de l'exclusivité. Les collectionneurs n'ont aucun mal à trouver des pièces répondant à leurs préférences personnelles ou représentatives d'époques, de styles ou de techniques horlogères différents. Souvent avant-gardiste, le style Patek Philippe conserve néanmoins cette élégance inimitable qui lui permet de survivre à toutes les fluctuations de la mode.

Exemples éloquents de cotations atteintes ces dernières années par les montres Patek Philippe au cours des principales ventes aux enchères

 

Pour plus d'informations, veuillez prendre contact avec:

Jasmina Steele / International Public Relations Director
Patek Philippe Genève / CP 2654 / 1211 Genève 2 / Suisse
Tél.: +41 22 884 20 20 Fax: +41 22 884 20 40

Ou visitez le site www.Patek.com cliquez sur "Communications" et sur "Press and PR Information"

 

 

Communiqué de presse

21 septembre 2001

Swatch Group - Programme de rachat / Réduction de capital

Bienne, le 21 septembre 2001

Rachat d'actions de la société dans le but de réduire le capital-actions
Négoce en bourse auprès de la virt-x sur une deuxième ligne à partir du 24 septembre 2001

En 1998 Swatch Groupe avait déjà annoncé un programme de rachat d' actions jusqu'à concurrence de 10% du capital-actions dans le but de réduire le capital-actions. Depuis lors un total de 5.78% du capital-actions en circulation à cette date ont été rachetées puis détruites après les diverses décisions de l'Assemblée générale des actionnaires. A cette époque, le Conseil d'administration s'était réservé le droit d'interrompre ce programme et de le réactiver en temps voulu.

Il est maintenant prévu de redémarrer le programme afin de racheter d'abord les 4.22% du capital-actions restant à partir du 24 septembre 2001. Ce pourcentage correspond à 4.48% du capital-actions actuel. Le Conseil d'administration proposera à l'Assemblée générale ordinaire 2002 une réduction du capital à hauteur du volume du rachat atteint jusque-là. Une éventuelle poursuite du programme de rachat d'actions sera ultérieurement décidée.

Par le rachat d'actions et la réduction du capital-actions, Swatch Group confirme son intention de continuer à gérer activement la base de fonds propres et d'optimiser la structure du capital. Tant le rendement sur fonds propres que le bénéfice par action seront influencés favorablement par le programme de rachat d'actions. Il reste une marge de manœuvre suffisante pour poursuivre la stratégie du groupe orientée sur le long terme, comme par exemple le programme de développement du commerce de détail ou l'extension et la modernisation du secteur de la production.

Le rachat d'actions s'étend aussi bien aux actions au porteur d'une valeur nominale de CHF 2.25 qu'aux actions nominatives d'une valeur nominale de CHF 0.45. Le rachat d'actions est effectué (pour les actions au porteur et pour les actions nominatives) grâce à une ligne de négoce ouverte à cet effet auprès de la virt-x. Le prix de rachat sur cette deuxième ligne supplémentaire, où seul Swatch Group peut figurer en tant qu'acquéreur, sera formé sur la base du cours des actions Swatch Group négociées sur la première ligne. Les actionnaires désireux de vendre ont ainsi le choix entre présenter leurs actions à la société en vue du remboursement du capital et les vendre sur première ligne comme jusqu'à présent. La deuxième ligne auprès de la virt-x sera ouverte à partir du 24 septembre 2001.

Aspects fiscaux
Pour les actions au porteur et nominatives rachetées par l'intermédiaire de la deuxième ligne, l'impôt fédéral anticipé se monte à 35% de la différence entre le prix de rachat des actions et leur valeur nominale. Nous conseillons aux actionnaires intéressés par ce programme de se renseigner plus exactement sur les conséquences fiscales.


PERSONNES DE CONTACT

Edgar Geiser, CFO, et Thomas Dürr, Corporate Treasurer
Swatch Group, Biel-Bienne
Tél. : +41 32 343 68 11, Fax +41 32 343 69 16
e-mail : investor.relations@swatchgroup.com

Beatrice Howald, Swatch Group, Service de presse
Tél. : +42 32 343 68 33, Fax +41 32 343 69 22
e-mail : presse@swatchgroup.com

 

 

Communiqué de presse

Septembre 2001

Patek Philippe et Tiffany & Co. célèbrent le 150ème anniversaire de leur partenariat avec le lancement de la montre "T 150" produite en édition limitée.

 


 

  • Le Quantième Annuel breveté par Patek Philippe tient compte automatiquement des mois de 30 et 31 jours, et requiert une seule correction par an, le 28 février (ou le 29, les années bissextiles)
  • Extrêmement précise l'indication des phases de lune n'accuse un écart d'un seul jour qu'après avoir fonctionné 122 ans et 45 jours
  • Pour la première fois, le mois est indiqué en chiffres dans un guichet rectangulaire du cadran de la montre, en lieu et place de la traditionnelle abréviation en lettres
  • La date et le jour de la semaine sont également indiqués dans un guichet rectangulaire du cadran de la montre
  • Sur le cadran, l'index 12 heures est représenté par le "T" distinctif de Tiffany & Co.
  • Les logos des deux sociétés Patek Philippe et Tiffany & Co. figurent sur le cadran de la montre
  • Un fond à charnière s'ouvre pour révéler le mouvement de la montre à travers un verre saphir
  • Fermé, le fond du boîtier présente une gravure représentant le magasin historique de Patek Philippe et les ateliers partagés avec Tiffany à Genève encadrés par les dates 1851-2001
  • Un certificat d'origine spécial et une pike commémorative en argent sont livrés avec chaque montre
  • I1 sera produit un total de 450 montres : 150 en or jaune 18 carats, 150 en or gris et 150 en or rose
  • La "T 150" en or jaune sera vendue USD 21'000, les versions en or rose ou gris USD 22'500
  • La "T 150" sera exclusivement disponible cet automne clans une sélection de boutiques Tiffany & Co. aux Etats-Unis uniquement
  • La "T 150" est le premier garde-temps Patek Philippe en série limitée créé spécialement pour un détaillant américain

Pour plus d'informations, veuillez prendre contact avec:

Jasmina Steele / International Public Relations Director
Patek Philippe Genève / CP 2654 / 1211 Genève 2 / Suisse
Tél.: +41 22 884 20 20 Fax: +41 22 884 20 40

Ou visitez le site www.Patek.com cliquez sur "Communications" et sur "Press and PR Information"

Communiqué de presse

20 août 2001

Swatch Group - Résultats du 1er semestre 2001


Bienne, le 20 août 2001 – Le chiffre d'affaires et le résultat d'exploitation du 1 er semestre 2001 ont légèrement dépassé les valeurs records de l'année précédente

 

APERÇU GÉNÉRAL POUR L'ENSEMBLE DU GROUPE

En millions de CHF 1er semestre 2001 1er semestre 2000 Variation
Chiffre d’affaires brut 2,022 1,977 + 45 + 2,3%*)
EBITDA (Résultat d'exploi-tation avant résultat financier, impôts, abattements et amortissements)
413
428
-15 - 3,5%
- en % du chiffre d'affaires 20,4% 21,7%    
EBIT (Résultat d'exploitation) 315 310 + 5 + 1,6%
en % du chiffre d'affaires 15,6% 15,7%    
Résultat du Groupe 231 256 **) - 25 - 9,8%
- en % du chiffre d'affaires 11,4% 12,9%  
Volume des ventes en mio pièces (Montres, mouvements et moteurs pas- à-pas) 55,5 50,9  + 4,6 + 9,0%
*) à taux de change égaux = + 4,0 %
**) sans le revenu extraordinaire de 44 millions de CHF provenant d'un emprunt convertible


COMMENTAIRES RELATIFS AU 1er SEMESTRE 2001 ET PERSPECTIVES

Au cours du 1 er semestre 2001, le chiffre d'affaires du Swatch Group a progressé à 2,022 milliards de CHF, représentant 2,3% de plus que le 1 er semestre 2000 durant lequel le Groupe avait enregistré une croissance record du chiffre d'affaires. A taux de change égaux, cette augmentation aurait atteint 4%.

Cette haute performance de l'an dernier a également été dépassée au niveau du résultat d'exploitation. Au 1 er semestre 2001, il a atteint 315 millions de CHF (contre 310 millions de CHF l'an dernier), ce qui démontre l'aptitude du Groupe à maintenir intacte son niveau de rendement opérationnel.

Le résultat financier de l'année dernière tenait compte d'un revenu extraordinaire réalisé de 44 millions de CHF provenant d'un emprunt convertible, qui ne se répète pas cette année. De plus, l'évolution du marché financier a rendu impossible une rentabilisation convenable des investissements. L'attribution des actifs du Swatch Group est structurée de manière conservatrice et présente une performance de – 2,3% au 30 juin 2001, ce qui ne représente pas une mauvaise performance si l'on se compare avec les rendements de l’univers des investissements. Il s'agit en outre exclusivement dans le cas présent de pertes non réalisées, qui permettront une réévaluation positive en cas d'amélioration du marché financier.

Ainsi donc, le résultat du Groupe du premier semestre 2001, de 231 millions de CHF, se situe en fait 9,8% au-dessous de la valeur comparable du 1 er semestre de l'année précédente, qui atteignait 256 millions de CHF (sans le revenu extraordinaire de 44 millions de CHF).

La somme du bilan s’accroît de près de 5 % suite aux efforts réalisés en vue d’améliorer, au niveau des stocks, le degré de disponibilité des produits offerts sur le marché. Au 30 juin 2001, le pourcentage des fonds propres atteint le taux très solide de 73,4%, taux qui n'a que très peu varié après le remboursement de capital du 10 août 2001.

Grâce à la résolution de certains problèmes de capacité de fabrication des nouveaux produits, l'amélioration de la situation pendant le mois de juin et partiellement en juillet permet d'envisager un accroissement des affaires au cours du second semestre, marqué avant tout par les ventes réalisées pour les fêtes de fin d'année. Malgré nos objectifs budgétaires qui prévoyaient une croissance du chiffre d'affaires de +10% à + 12%, nos prévisions actuelles envisagent une évolution de +5% à +8% selon le déroulement des affaires de Noël. Le résultat du Groupe pour l'année complète dépendra fortement des développements des marchés financiers.

 

MONTRES TERMINEES

En millions de CHF 1er semestre 2001 1er semestre 2000 Croissance
Chiffre d’affaires brut 1428 1436 -8 -0,06%*
Résultat d’exploitation avant
déductions et amortissements (EBITDA)
257 252 +5 +2,0%
- en % du chiffre d'affaires 18,0% 17,6 %    
Résultat d’exploitation (EBIT) 235 224 +11 +4,9%
- en % du chiffre d'affaires 16,5% 15,6%    

*) à taux de change égaux = + 1,8%

Il est important de relever que l’énorme programme d’investissements dans notre appareil de production n’a permis de premiers effets d’augmentation de production des nouveaux modèles récemment développés et particulièrement demandés que vers le milieu de l’année. Les volumes de montres commandées chez Omega (Co-Axial et autres), Tissot (T-Touch), Swatch (Skin-Chrono et bijoux), Blancpain et Rado n'ont pas pu être entièrement livrés par suite d'un fort manque de capacités. Toutefois, ce problème est en majeure partie résolu, si bien que les montres commandées parviendront aux clients dans les mois à venir. Cette situation a conduit en juin et juillet à une stimulation sensible du chiffre d'affaires, par rapport à la même période de l'année précédente. Breguet et d'autres marques, cependant, ont réalisé des progrès substantiels au 1 er semestre, alors que d'autres marques ne présentent qu'une croissance réduite et que les affaires de Private Label accusent un nouveau recul. La marge bénéficiaire d'exploitation (EBIT) a néanmoins pu être accrue, bien que les taux de change des monnaies aient produit sur le chiffre d'affaires une influence négative de – 2,4%. Dans les trois premiers mois de l'année, le marché des Etats-Unis a présenté un recul provoqué par les turbulences de la bourse et les craintes d’une récession. Le Japon s'est maintenu, alors que dans la zone Pacifique, à Hawaï et sur la côte ouest des Etats-Unis, le manque de croissance du tourisme japonais a provoqué de fortes diminutions de chiffre d'affaires dans les magasins détaxés. En revanche, presque tous les marchés européens ont enregistré une croissance.

Les programmes de développement des commerces de détail continuent. C’est ainsi qu’en France, pays d'origine des produits de luxe, un nouveau magasin Breguet ainsi qu'un magasin monomarque pour chacune des marques Blancpain et Omega ont été ouverts sur la Croisette resp. à la rue d'Antibes à Cannes. Dans différents pays d'Europe, d'autres projets de magasins monomarques, dédiés aux marques Breguet, Blancpain, Glashütte, Omega et Swatch, ainsi que le nouveau concept de magasin Tourbillon, après étude, s'approchent du stade de la réalisation. Le premier magasin Tourbillon s'ouvrira dans ces prochaines semaines. Ces concepts très réussis et performants sont introduits par étapes aux Etats-Unis et en Extrême-Orient également. Après le succès obtenu dans le secteur des bijoux lors des premiers essais lancés sur les marchés de test, le travail portant sur un développement ciblé et progressif des marques Breguet, Léon Hatot, Omega et Swatch se poursuit.

Les structures de distribution sont en outre en cours d'élargissement au niveau grossiste également. C'est ainsi qu'au deuxième semestre par exemple seront réalisées les premières étapes d'implantation d'une société de distribution propre au Mexique et en Grèce. Cette dernière opération est d'une importance stratégique pour notre Groupe, dans l'optique des Jeux olympiques de 2004 à Athènes, de même que les quelques actions intéressantes prévues dans le même domaine en prévision des Jeux qui se dérouleront en Chine en 2008. Il est en effet de notoriété publique que le Swatch Group assurera le chronométrage officiel des Jeux olympiques jusqu'en 2010.

Les mesures prises devraient développer un effet positif sur les résultats du second semestre, bien que les comportements des consommateurs et les taux de change demeurent difficilement prévisibles.

 

PRODUCTION DE MONTRES, DE MOUVEMENTS DE MONTRES ET DE COMPOSANTS HORLOGERS

En millions de CHF
1er semestre 2001
1er semestre 2000
Variation

Chiffre d’affaires brut
-tiers (y compris les composants non horlogers)
-groupe (exclusivement composants horlogers) -
-total


395
323
718

399
367
706

+ 56
- 44
+ 12



+ 16,5 %
- 12,0%
+ 1,7%

EBITDA (Résultat d'exploi- tation avant résultat financier, impôts, abattements et amortissements)
101 106 - 5 - 4,7%

- en % du chiffre d'affaires


14,1 %


15,0 %


EBIT (Résultat d'exploitation) 43 38 + 5 + 13,2%
- en % du chiffre d'affaires
6%
5,4%

La croissance du chiffre d'affaires réalisé avec les clients tiers a été considérablement influencée par les composants non horlogers. Dans le secteur des mouvements de montres, la légère diminution du nombre de pièces pour les produits «Swiss made» destinés à des tiers a été compensée par la production de mouvements plus personnalisés, en partie avec certificats de chronomètres, dont les prix moyens ont été sensiblement plus élevés, alors que les nouveaux modèles mentionnés plus haut et les nouveaux développements tels que les mouvements Co-Axial pour Omega, les montres T-Touch pour Tissot et les modèles Skin-Chrono pour Swatch par exemple ont souffert de nos problèmes de capacité. Ces phénomènes sont responsables en partie de l'augmentation temporaire des stocks. Une demande élevée de spécialités, entre autre dans le secteur des mouvements mécaniques, continue de subsister.

Les efforts déployés par nos ambitieux programmes d'extension et de modernisation de nos manufactures et de nos usines de production de composants se poursuivent, mais leur mise en application nécessite toutefois un certain temps de mise en oeuvre. Par conséquent, on ne peut pas en attendre un bond en avant substantiel à court terme. Il en va de même des mesures introduites pour placer le fabricant d'aiguilles Universo sur une nouvelle base industrielle qui soit également profitable.

 

SYSTEMES ELECTRONIQUES

En millions de CHF
1er semestre 2001
1er semestre 2000
Variation

Chiffre d’affaires brut
----------------------tiers
-------------------- -groupe
----------------------total


197
28
225

200
27
227

- 3
+ 1
- 2



- 1,5%
+ 3,7%
- 0,9%

EBITDA (Résultat d'exploi- tation avant résultat financier, impôts, abattements et amortissements)

63

83
-20
- 24,1%
- en % du chiffre d'affaires 28,0% 36,6%    
EBIT (Résultat d'exploitation) 48 70 - 22 - 31,4%
- en % du chiffre d'affaires
21,3%
30,8%

Le chiffre d'affaires de ce secteur a pu être maintenu pratiquement au niveau de celui de la même période de l'année dernière. A cet égard, les effets de diminution de chiffre d'affaires produits sur Microcrystal, Oscilloquartz et Renata par la situation critique de l'industrie du téléphone mobile doivent être pris en considération. Les augmentations de chiffres d'affaires réalisées par EM Marin et Lasag ont néanmoins presque entièrement compensé ces influences négatives.

Au niveau du résultat d'exploitation, les chiffres d'affaires supplémentaires mentionnés ne parviennent toutefois pas à compenser le recul enregistré sur les produits aux marges plus élevées. Ce recul a provoqué une diminution de la marge d'exploitation qui se réduit à 21.3 %.

Une amélioration sensible de cette situation ne doit pas être attendue avant les derniers mois de l'année, bien que l'augmentation des entrées de commandes dans le secteur de la téléphonie mobile destinées à des livraisons durant les mois d'août, septembre et octobre semblent révéler déjà une certaine détente de la situation sur ce marché. Les programmes d'investissements ont été adaptés à nos attentes actuelles.

 

PERSONNES DE CONTACT
Edgar Geiser, CFO, et Thomas Dürr, Corporate Treasurer
Swatch Group, Biel-Bienne
Tél. : +41 32 343 68 11, Fax +41 32 343 69 16
e-mail : investor.relations@swatchgroup.com

Beatrice Howald, Swatch Group, Service de presse
Tél. : +42 32 343 68 33, Fax +41 32 343 69 22
e-mail : presse@swatchgroup.com

 

 

Communiqué de presse

Mai 2001

"PATEK PHILIPPE" No 9

 

Publié en 7 langues (anglais, français, allemand, italien, espagnol, japonais et chinois), il est distribué à 135.000 exemplaires, exclusivement aux propriétaires de montres Patek Philippe du monde entier.

Pour plus d'informations, veuillez prendre contact avec:

Jasmina Steele / International Public Relations Director
Patek Philippe Genève / CP 2654 / 1211 Genève 2 / Suisse
Tél.: +41 22 884 20 20 Fax: +41 22 884 20 40

Ou visitez le site www.Patek.com cliquez sur "Communications" et sur "Press and PR Information"

Communiqué de presse

 

LE SWATCH GROUP ET AOL TIME WARNER FONT PART DE LEUR INTENTION D'INSTAURER UNE COLLABORATION INNOVATRICE DANS LES DOMAINES DU MARKETING ET DE LA TECHNOLOGIE

Biel/Bienne / New York, le 26 avril 2001, Internet Time @250

AOL Time Warner et Swatch Group, plus grand fabricant horloger du monde, créateur d'Internet Time, ont annoncé aujourd'hui leur intention de collaborer de manière innovatrice afin de profiter des forces de chaque entreprise dans les domaines des médias, du divertissement, de la technologie, des sports, du chronométrage et de la prochaine génération d'appareils donnant accès à Internet.

L'accord qui a été conclu porte sur plusieurs années; grâce à des plates-formes en ligne, imprimées et télévisuelles, y compris Time Inc. ainsi que les propriétés interactives d'America Online, AOL Time Warner développera des programmes uniques et innovateurs ainsi que des campagnes promotionnelles en faveur des dix-huit marques générales du Swatch Group.

Dans le cadre de cette nouvelle relation commerciale, le Swatch Group entend développer, promouvoir et commercialiser, au plan stratégique, tout un éventail de lignes de produits contenant des divertissements AOL Time Warner, de même que la prochaine génération d'équipements Internet qui permettra aux technologies présentes dans les produits horlogers et les montres-bracelets du Swatch Group de bénéficier des atouts offerts par AOL Time Warner. Ces produits viseront à faciliter l'accès à Internet et à proposer au consommateur une excitante expérience émotionnelle supplémentaire. A titre d'exemple, les technologies du Swatch Group actuellement disponibles sur les lignes de produits Syncro.Beat et Net.Invader permettront aux consommateurs d'enregistrer leurs adresses Web AOL favorites, de même que les noms d'écran AOL offrant un accès rapide aux activités en ligne spécifiques et uniques proposées par AOL Time Warner et par le Swatch Group.

Bob Pittman, Co-COO d'AOL Time Warner, a déclaré: "L'accord conclu avec le Swatch Group témoigne de l'aptitude d'AOL Time Warner à fournir à ses partenaires des valeurs véritablement uniques grâce à une palette de marques hors-ligne et en ligne. Nous sommes enchantés de travailler avec un leader international au marketing innovateur tel que le Swatch Group, dont les marques de renom rencontrent un grand succès auprès des consommateurs du monde entier. Nous nous réjouissons de mettre leurs produits en vitrine et d'explorer les possibilités de permettre aux consommateurs d'accéder à de nouveaux équipements interactifs".

Co-président de Swatch SA et membre de la Direction générale de Swatch Group SA, Nick Hayek a par ailleurs déclaré: "Nous sommes enthousiastes à l'idée de franchir un pas supplémentaire avec AOL Time Warner, avec qui nous entretenons d'excellentes relations depuis de nombreuses années. Au vu du grand impact dont jouissent nos marques auprès des consommateurs, cet accord correspond parfaitement aux stratégies de leadership global du Swatch Group, qui se développe tout en puissance et dont les activités mondiales reposent sur de solides fondements".

Informations concernant le Swatch Group SA
Le Swatch Group SA est réputé pour sa maîtrise des technologies horlogères, pour ses compétences en matière de design, de même que pour ses capacités innovatrives reconnues en matière de communication, sans oublier la présence mondiale de ses entreprises et de marques horlogères authentiques au fort potentiel émotionnel telles que Breguet, Blancpain, Glashütte Original, Jaquet Droz, Léon Hatot, Omega, Longines, Rado, Union, Tissot, Calvin Klein, Certina, Mido, Pierre Balmain, Hamilton, Swatch, Flik Flak et Endura.

Le Swatch Group SA est aujourd'hui le plus grand fabricant de montres terminées du monde et le plus grand producteur de mouvements de montres de qualité, de composants de montres et d'appareils électroniques. En l'an 2000, le Swatch Group a enregistré un nouveau chiffres d'affaires record, réalisant des ventes brutes s'élevant à CHF 4.26 milliards (+17.6%) et un bénéfice net de CHF 651 millions, ce qui, par rapport à l'année précédente, représente une augmentation de presque 50%.

Informations concernant AOL Time Warner
AOL Time Warner (NYSE:AOL) est le premier média et la première société de communication Internet du monde. Ses domaines d'affaires en tant que leader industriel comprennent les services interactifs, les systèmes de transmission par câble, l'édition, la musique, les réseaux et les films de divertissement.

Contacts: AOL Time Warner: Bruce Harris Téléphone +1 703 265-1408
The Swatch Group Ltd, Béatrice Howald, Service de presse
Faubourg du Lac 6, CH 2501 Biel / Bienne
Téléphone +41 32 343 68 33, fax +41 32 343 69 22
press@swatchgroup.com

Communiqué de presse

Avril 2001

Ulysse Nardin - FREAK

Freak montre tout, chaque pièce du mouvement mécanique est visible, les ponts indiquent les heures et les minutes.
La mise à l'heure se fait en tournant la lunette.

La Freak est produite en or gris et or rose.
Prix public suisse indicatif, selon exécution CHF 30'000-40'000.-

Le barillet tourne et, en s'appuyant sur les deux crémailleres fixes, transmet la force au mouvement.

 

L'axe de roue des heures est entraîné par le tambour du barillet (bleu). La roue "roule" dans la crémaillère fixe et entraîne le pignon cental des minutes. Le pont (gris) fait un tour en 12 heures et sert d'aiguille des heures.

Le mouvement Carrousel-Tourbillon est solidaire du pignon central des minutes.
En tournant, il prend appui sur la crémaillère fixe et y puise la force pour entretenir l'oscillation du balancier-spiral grâce au Duel-Direct à l'échappement.

Communiqué de presse

14 Mars 2001

Swatch Group – Nouveaux records


Augmentation de presque 50 % du résultat du groupe, qui atteint CHF 651 millions pour un résultat d’exploitation de CHF 714 millions (+ 39,7 %).

Biel-Bienne, le 14 mars 2001 – En complément des détails du chiffre d’affaires publiés le 31 janvier 2001 (une augmentation de 17,6 %), les chiffres clés des comptes et du bilan du Groupe se présentent comme suit:

VUE D’ENSEMBLE DU GROUPE

En millions de CHF 2000 1999 Croissance
Chiffre d’affaires brut 4,263 3,626 + 637 + 17,6 %
Résultat d’exploitation avant déductions
et amortissements (EBITDA)
- en %

950
22,3 %

715
19,7 %
+ 235 + 32,9 %
Résultat d’exploitation (EBIT)
- en %
714
16,8 %
511
14,1 %
+ 203 + 39,7 %
Résultat du groupe
- en %
651
15,3 %
441
12,2 %
+ 210 + 47,6 %
Cash-flow du groupe
- en %
886
20,8 %
645
17,8 %
+ 241 + 37,4 %
Capital propre
- en % du total du bilan
3,320
71,2 %
2,859
63,8 %
   
Rendement moyen
des capitaux propres (ROE)
21,1 % 15,1 %   + 39,7 %
Proposition de dividendes * 55,0 % 24 %   + 129,1 %
* proposition de rembourser de la valeur nominale des actions


DISTRIBUTION DU RESULTAT

Au vu de ce développement extraordinaire, le Conseil d’Administration a décidé, lors de sa séance du 14 mars 2001, de proposer à l’Assemblée Générale du 22 mai 2001 en lieu et place d’un dividende ordinaire de rembourser 55 % de la valeur nominale des actions, soit CHF 5.50 par action nominative et CHF 27.50 par action au porteur. Ceci correspond à un pay-out-ratio de 26.4 %.

Ce geste favorable pour nos actionnaires vise plusieurs buts:

  • 1. Participation de nos actionnaires fidèles et de longue date au résultat extraordinaire à travers une distribution qui est particulièrement optimale au point de vue fiscal pour les personnes physiques. L’impôt anticipé ne sera pas prélevé sur le remboursement de la valeur nominale.
  • 2. Réduction importante du capital action de CHF 312.1 mio à CHF 140.6 mio sans pour autant influencer spécialement les fonds propres consolidés du Groupe qui ne se réduiront (au 31.12.00 de 71.2 %) que légèrement à 67.6 % (année précédente 63.8 %) et représentent toujours deux tiers du bilan total.
  • 3. Gestion dynamique des fonds propres en gardant la pleine flexibilité par le maintien des réserves respectivement du résultat reporté.

Ce remboursement de la valeur nominale est proposé sous réserve de la mise en vigueur du changement de la loi qui prévoit la possibilité de réduction de la valeur nominale de l’action de CHF 10 minimum aujourd’hui jusqu’à CHF 0.01 par action selon la nouvelle loi. Le Swatch Group attend la mise en vigueur de cette loi en Suisse au 1 er mai 2001.

Sous la même réserve, le Conseil d’Administration proposera également lors de la prochaine Assemblée Générale un split des actions dans la proportion de 1 à 10. La nouvelle valeur nominale, après remboursement de la valeur nominale susmentionnée, et après le split des actions, sera de CHF -.45 par action nominative et de CHF 2.25 par action au porteur. Ceci tient compte de la tendance actuelle vers des actions à valeur plus légère diminuant la barrière d’entrée pour de plus petits actionnaires.


L’ENSEMBLE DU GROUPE

L’année dernière, de nouveaux records ont été enregistrés tant au niveau du chiffre d’affaires que des résultats du Groupe.

Les résultats opérationnels des divers segments sont commentés ci-après. Le résultat du Groupe a de plus été positivement influencé par le résultat financier, en forte hausse.

En raison d’une gestion active, la progression du total du bilan, certes modérée, a atteint env. 4%. La part des fonds propres s’élève à 71,2%. Cette situation financièrement très solide favorise l’expansion du groupe, conformément au programme d’investissements de CHF 2 milliards décidé pour ces prochaines années. Par ailleurs, elle permet un renforcement ciblé de différents nouveaux domaines d’affaires dans le secteur de la bijouterie, de même qu’une présence toujours plus marquée dans le commerce de détail, soit par un contrôle direct de nos propres boutiques, soit en partenariat avec des commerçants.

MONTRES TERMINEES

En millions de CHF 2000 1999 Croissance
Chiffre d’affaires brut 3,120 2,729 + 391 + 14,3 %
Résultat d’exploitation avant
déductions et amortissements (EBITDA)
- en %

598
19,2%

464
17,0 %
+ 134 + 28,9 %
Résultat d’exploitation (EBIT)
- en %
559
17,9 %
435
15,9 %
+ 124 + 28,5 %

Le développement du secteur des montres terminées a été nettement favorisé par l’évolution positive du segment supérieur du luxe (cf. publication relative au chiffre d’affaires), lequel a connu une hausse de son chiffre d’affaires de plus de 30%. Malgré la consolidation des structures de distribution, liée à la croissance du chiffre d’affaires, et en dépit des dépenses consacrées au marketing, qui ont progressé proportionnellement au chiffre d’affaires, la marge d’exploitation a connu une hausse supérieure à la moyenne.
Grâce au fort développement des marques Breguet, Blancpain et Omega, la position sur le marché des segments de prix supérieurs et du segment du luxe s’est nettement renforcée; actuellement, d’importantes nouvelles étapes sont en cours. Le rachat des marques Jaquet Drozet Glashütte Original, l’an dernier, a permis de compléter ce segment de manière harmonieuse. S’inscrit également dans la stratégie du Groupe l’extension vers la joaillerie-bijouterie. Dans ce domaine, les premiers essais de commercialisation sous les marques Breguet et Swatch au cours des six derniers mois ont été concluants. La marque léon Hatot sera lancée imminemment. D’autres marques importantes, comme Rado et Longines, ainsi que les marques du milieu de gamme et du segment de base ont également fourni une contribution – parfois essentielle– à ces résultats.

PRODUCTION DE MONTRES, DE MOUVEMENTS ET DE COMPOSANTS

En millions de CHF
2000
1999
Croissance

Chiffre d’affaires brut
----------------------tiers
-------------------- -groupe
----------------------total


727
686
1,413

575
615
1,190

+ 152
+ 71
+ 223



+ 26,4 %
+ 11,5 %
+ 18,7 %

Résultat d’exploitation avant déductions et amortissements (EBITDA)
- en %

217
15,4 %

140
11,8 %
+ 77


+ 55,0 %
Résultat d’exploitation (EBIT)
- en %
80
5,7 %
7
0,6 %
+ 73
+ 1,042,9 %

Les efforts extraordinaires également fournis dans ce secteur ont permis d’atteindre le niveau de développement désiré. Une demande nettement en hausse et des mesures de rationalisation, de même que le renforcement, mené en parallèle, de la fabrication moderne de mouvements de montre mécaniques et électroniques de la classe de prix supérieure se sont aussi répercutés de manière nettement perceptible sur les résultats. Le segment de prix inférieur des mouvements de montre s’est stabilisé à un niveau acceptable. Au niveau des autres composants, comme la production de boîtiers en or et en acier, de glaces, de pierres et d’assortiments, des progrès ont également été réalisés.

Grâce aux mesures de rationalisation et de modernisation introduites, la production d’aiguilles de montres Universo, intégrée l’année dernière, pourra évoluer des chiffres rouges vers une rentabilité acceptable. Comme l’indiquent le développement et la répartition du chiffre d’affaires, une attention particulière a été accordée aux commandes de nos clients tiers.

Les programmes mis en oeuvre dans les nombreuses entreprises et les différentes branches de produits se poursuivront également durant l’année en cours et continueront à être soutenus par d’importants programmes d’investissements. Ainsi, le Swatch Group n’est non seulement le plus grand groupe horloger mondial en terme de valeur, mais également le plus grand fournisseur de composants de haute valeur et de mouvements complets pour l’industrie horlogère Suisse, y-compris les marques du luxe les plus importantes n’appartenant pas au Swatch Group.

SYSTEMES ELECTRONIQUES

En millions de CHF
2000
1999
Croissance

Chiffre d’affaires brut
----------------------tiers
-------------------- -groupe
----------------------total


412
56
468

320
57
377

+ 92
+ 1
+ 91


+ 28,8 %
-1,8%
+ 24,1 %

Résultat d’exploitation avant déductions et amortissements (EBITDA)
- en %

155
33,1 %

123
32,6%
-32


+ 26,0 %
Résultat d’exploitation (EBIT)
- en %
121
25,8 %
100
26,5%
+ 21
+ 21,0 %

C’est dans ce secteur qu’a été réalisée, dans l’ensemble, la plus importante hausse du chiffre d’affaires. Comparées à celles des deux autres segments, les marges bénéficiaires y sont aussi nettement plus élevées. Comme cela a déjà été exposé de manière détaillée lors de la publication du chiffre d’affaires, toutes les sociétés actives dans ce secteur ont contribué à cette performance annuelle. Les adaptations du plan d’extension de Renata, au niveau des batteries rechargeables, ont finalement eu de faibles répercussions sur l’évolution de ce secteur. Pour Renata, il convient d’exploiter avec prudence les perspectives offertes par ces marchés, surtout en dehors de la téléphonie mobile. Les programmes d’investissements prévus devront par ailleurs être réorientés en conséquence.

PERSPECTIVES

Les priorités de la future extension du groupe sont clairement définies. Elles concernent essentiellement les domaines suivants :

  • 1. Poursuite de l’expansion et renforcement des segments supérieurs du prestige et du luxe. Hormis le lancement de montres mécaniques de qualité supérieure, dont la fabrication relève de la plus grande complexité technique, il faut aussi mentionner l’intégration de Breguet et de Glashütte Original dans les structures de distribution de notre groupe, de même que le lancement des produits Léon Hatot et Jaquet Droz.
  • 2. Poursuite de la réorganisation des collections de bijoux commercialisés sous les marques Breguet, Swatch, Omega et Léon Hatot.
  • 3. Renforcement ciblé de la présence du group e sur le marché grâce à l’ouverture de nouveaux commerces de détail sous forme de boutiques monomarques surtout pour Breguet et Omega, et l’ouverture d’un premier magasin multimarque axé sur le segment supérieur, sous le nom de« Tourbillon », de même que l’ouverture du site de « e-commerce » destiné à Swatch aux Etats-Unis.
  • 4. Lancement de nouveaux produits pour toutes les marques et dans tous les segments de prix ainsi que soutien de ces projets par le biais d’une communication spécifique à chaque marque, originale et proche de la clientèle.
  • 5. Poursuite de l’expansion, modernisation et élévation du rendement de la base de production des mouvements mécaniques et électroniques de qualité supérieure ainsi que des composants horlogers destinés à couvrir les propres besoins du groupe et ceux de ses clients tiers.
  • 6. Extension du secteur à marge élevée des composants électroniques, axée sur les besoins du marché.
  • 7. Soutien financier de toutes ces mesures par des projets d’investissements dans tous les secteurs, dans le cadre des sommes prévues.

L’application de ce programme nous permet d’aborder l’avenir en toute confiance, en mettant en place des mesures d’extension bien ciblées. Nous sommes conscients que les influences conjoncturelles et monétaires ainsi que les comportements cycliques à court terme des consommateurs peuvent avoir des répercussions sur la vitesse de notre développement. Toutefois, ces contingences ne sauraient en aucun cas remettre en question la forte expansion du Swatch Group, dont les activités sont solidement ancrées dans l’industrie et ce, au plan international, et dont les marques sont clairement positionnées dans tous les segments.

Malgré les turbulences boursières récentes, nous confirmons nos attentes positives pour l’année en cours déjà exprimées le 31 janvier 2001.

PERSONNES DE CONTACT
Edgar Geiser, CFO, et Thomas Dürr, Corporate Treasurer
Swatch Group, Biel-Bienne
Tél. : +41 32 343 68 11, Fax +41 32 343 69 16
e-mail : investor.relations@swatchgroup.com

Beatrice Howald, Swatch Group, Service de presse
Tél. : +42 32 343 68 33, Fax +41 32 343 69 22
e-mail : presse@swatchgroup.com

PS. La version originale de ce communiqué est en langue allemande.

Communiqué de presse

Communiqué de presse

Mars 2001

Parmigiani lance son propre mouvement automatique

Deux ans après le lancement du mouvement mécanique à remontage manuel 8 jours, la manufacture Parmigiani Fleurier va présenter lors du SIHH 2001 son second mouvement en propre, le calibre 331 automatique.
De dimensions classiques (diamètre de 11 lignes et demi, épaisseur 3,5 mm), le nouveau mouvement automatique de la manufacture Parmigiani offre une réserve de marche de 55 heures accumulée par deux barillets disposés en série.
Le pouvoir de remontage du calibre 331 est d'un facteur deux, signifiant que, pour une heure de porter, le mécanisme accumule une réserve de marche de deux heures. La masse oscillante centrée pivotant sur roulement à 7 billes est en or 22 carats. Animé par un balancier oscillant à la fréquence de 4 Hz (28'800 alternances par heure), le mécanisme délivre les fonctions heures, minutes, secondes et date. Le calibre 331 dispose de 32 pierres et est composé de 186 éléments.

Désirant produire ce nouveau calibre en petites séries uniquement, la manufacture de Fleurier utilisera le maillechort comme matière première. Plus résistant et moins oxydable que le laiton, l'alliage de maillechort est une caractéristique de la petite série. Les ponts du calibre 331 sont décorés de "Côtes de Genève " enrichis de colimaçonnages et sont anglés à la main. La platine est perlée des deux côtés, alors que les bascules, les leviers et les ressorts ont leur pourtour étiré et leur dessus pierré après anglage.

Le calibre 331 équipera le nouveau modèle Forma que Parmigiani Fleurier présentera lors du prochain SIHH 2001.

 

Descriptif technique Calibre 331·

  • 2 barillets en série pour une réserve de marche de 55 heures.
  • 28'800 Alt./h ou 4 Hz de fréquence de l'oscillateur .
  • Spiral plat pour réglage de précision type COSC.
  • Balancier glucydur d'inertie 4,8 mg*cm2
  • · Raquetterie: triovis n°2 à gauche.
  • Remontage automatique mono-sens.
  • Masse oscillante en or 22 carats montée sur roulement à billes (7 billes).
  • Quantième semi-instantané.
  • Tige 3 positions pour remontage manuel, correction de la date, mise à l'heure avec stop seconde.
  • 32 pierres.
  • 3 hauteurs d'aiguillage pour des cadrans de 0.40, 0.80 et 1.50 mm d'épaisseur.
  • Décor des ponts: Côtes de Genève et colimaçonnage sur le dessus, pourtour étiré et angles polis à la main. Ponts rhodiés.
  • Décor de la platine: Perlage côté ponts et côté cadran. Platine rhodiée.
  • Décor des pièces aciers -leviers, ressorts, sautoirs- : dessus et pourtour étirés, angles polis à la main
  • Décor des rouages: roues anglées et cerclées avec moulure diamantée côté ponts. Pignons avec piqûres.
  • Décor de la masse oscillante: guillochage au centre et azurage sur le pourtour. Gouge diamantée sur le demi-périmètre et biseau poli.

 

 

Swatch Group – Pour la première fois en l’an 2000, un chiffre d’affaires supérieur à 4 milliards de francs

Biel-Bienne, le 31 janvier 2001

Pour la première fois de son histoire, le Swatch Group réalise un chiffre d’affaires de CHF 4’263 millions, avec une croissance supérieure à 30 % pour le segment supérieur du luxe tout seul
Avec une croissance du chiffre d’affaires de 17,6% par rapport à l’exercice précédent, le Swatch Group a une nouvelle fois réalisé un résultat record. La conjugaison de l’amélioration du climat de consommation en Europe, du puissant retour amorcé sur les marchés d’Extrême-Orient, de la croissance de l’économie américaine durant l’année 2000 et du renforcement du Groupe dans tous les secteurs du marché a permis au chiffre d’affaires de réaliser un véritable bond en avant, atteignant pour la première fois dans l’histoire du Swatch Group un total supérieur à CHF 4,26 milliards.
Chacun des secteurs du Swatch Group a contribué de manière déterminante à ce résultat. En partic ulier, il faut souligner que malgré les bases de comparaison élevées de 1999, le Swatch Group a réalisé, durant le second semestre, un taux de croissance à deux chiffres.
2’729 3’120 + 14.3 % 1’190 1’412 + 18.7 % 377 468 + 24.1 % 12 47 (682) (784) TOTAL 3’626 4’263 + 17.6 % 103.5 112.3 + 8.5 %

Chiffre d’affaires brut en millions de CHF 1999 2000 Croissance
Montres terminées(dont plus que + 30 % pour le segment des montres de luxe tout seul)
Production horlogère
Systèmes électroniques
Services généraux
Consolidation
TOTAL
2,729
1,190
377
12
(682)
3,626
3,120
1,412
468
47
(784)
4,263
+ 14.3 %
+ 18.7 %
+ 24.1 %


+ 17.6 %
Vente de montres, mouvements et moteurs pas à pas en millions de pièces 103.5 112.3 + 8.5 %

Malgré le recul de l’effet des cours en fin d’année à moins que 4 % du chiffre d’affaires annuel, l’objectif d’une croissance d’enviro n 18 % prévu par le management du Swatch Group a pu être atteint.
La forte augmentation du chiffre d’affaires enregistrée en l’an 2000 crée un nouveau défi pour le futur, mais au vu de ses remarquables atouts de départ, le Groupe est confiant en ses capacités à atteindre les objectifs fixés pour l’année 2001.
Les structures de distribution en cours de mise en place (vente au détail et vente en gros), l’expansion du segment des systèmes électroniques (extensions des capacités), de même que la toujours très forte demande de montres terminées et de mouvements de montres, principalement dans les catégories de prix supérieures, permettent d’escompter pour l’année 2001 – selon la situation des cours des devises – une nouvelle hausse du chiffre d’affaires de l ’ordre de 10 à 15%.

MONTRES TERMINÉES
Chiffre d’affaires brut de l’exercice 2000 : CHF 3’120 millions
(exercice précédent: CHF 2’729 millions) + 14.3 %

Malgré la base comparative particulièrement élevée du second semestre de l’année 1999, le chiffre d’affaires du segment des montres terminées est parvenu à enregistrer une croissance de plus que +14,3%.
Avec une croissance de plus que 30%, les marques du segment supérieur du luxe (marques Rado et Longines non comprises) ont été les puissants moteurs. Un management nouveau et des innovations tant au niveau des produits que de la communication ont permis à la marque Breguet d’enregistrer un développement considérablement supérieur à la moyenne. Blancpain également accuse un taux de croissance exceptionnel. Glashütte-Original est le nouveau venu dans ce segment. Toutes les marques se sont merveilleusement bien développées, mais le grand succès d’Omega doit être particulièrement mis en évidence. L’inauguration réussie de la première boutique mono-marque Omega à la Bahnhofstrasse à Zurich est un nouveau signe illustrant la puissance et le potentiel de cette marque.
Grâce à plusieurs innovations dans le secteur des produits et de la communication, Longines s’est également fortement développée. Comme d’habitude, Rado confirme une bonne continuité dans sa croissance.
Le segment milieu de gamme a également connu un taux de croissance à deux chiffres. La marque Tissot, notamment, a accusé une très forte progression dans ce secteur.
Dans la gamme de base, les ventes par le biais de Swatch Stores ont présenté de forts taux de croissance. Alors qu’une partie des autres canaux de distribution de l’Europe de l’Ouest ont été marqués par un léger recul des ventes, tous les autres marchés affichent une croissance. Les grands lancements de produits Swatch tels que Skin Chrono et Square initialement planifiés pour la fin de l’année 2000 ont dû être quelque peu reportés compte tenu d’une surcharge de l’appareil de production, et n’influenceront de ce fait que les ventes de l’année en cours. La production de montres à bas prix Lanco ainsi que des pièces du secteur private label a été revue à la baisse afin de libérer des capacités en faveur de Swatch ainsi que des produits destinés au secteur du luxe et du haut de gamme. Le chiffre d’affaires des produits Swatch Telecom a également accusé un recul.
Le développement ponctuel et ciblé de nos propres structures de vente au détail, le lancement de la plate-forme e-commerce de Swatch aux USA au printemps 2001, le développement par étapes du secteur des bijoux sous les marques Breguet, Swatch, Omega et Léon Hatot de même que la poursuite de l’intégration systématique des marques Breguet et Glashütte-Original dans nos structures de distribution (Glashütte-Original n’était pratiquement distribuée qu’en Allemagne et en Autriche jusqu’au jour de la reprise et va fortement bénéficier à l’avenir du réseau mondial de distribution du Swatch Group) auront notamment une influence positive pour la réalisation des objectifs du Groupe pour l’année 2001.

PRODUCTION DE MONTRES, MOUVEMENTS ET COMPOSANTS
Chiffre d’affaires brut de l’exercice 2000 : CHF 1’412 millions
(exercice précédent: CHF 1’190 millions) + 18,7 %
Dont tiers CHF 727 millions
(exercice précédent: CHF 575 millions) + 26.4 %

L’amélioration de ce segment menée à grand effort a montré rapidement des résultats positifs et impressionnants (hausse du chiffre d’affaires : +18,7%).
Principalement dans le secteur du segment des prix élevés, aussi bien dans les mouvements mécaniques que dans les mouvements électroniques, une très forte demande a été enregistrée, tandis que dans le segment inférieur des prix, dont le niveau est resté relativement stable, une croissance moins forte a été planifiée et réalisée.
Grâce aux projets de développement du programme d’extension et de modernisation des capacités de production ainsi que dans la rationalisation des processus de fabrication annoncés par le Groupe l’été dernier, il est prévu de pouvoir satisfaire à la demande croissante en mouvements et composants.
Des progrès ont également pu être constatés en matière de rationalisation et de développement des ventes dans le secteur de la production des composants. Favre & Perret a réalisé une nette hausse de la production de boîtes en or pour les montres de luxe pour ses livraisons aux marques du Groupe et à des tiers. Notre fabricant de spiraux Nivarox-Far a réalisé également une bonne croissance à deux chiffres. Grâce au programme d’investissements projeté, il sera en mesure de mieux faire face à la forte croissance de la demande. Le regroupement des forces au sein de la société Swatch Group Assembly pour le montage final destiné à toutes nos marques a également eu des répercussions positives. Consolidée pour la première fois, la fabrique d’aguilles de montres Universo est l’objet d’une modernisation en profondeur avec des investissements de rationalisation. Ces mesures auront dans un proche avenir des effets positifs sur ses résultats et permettront à cette unité, actuellement dans les chiffres rouges, de se repositionner très nettement dans la zone bénéficiaire.
Les carnets de commandes des sociétés ETA, Nouvelle Lémania et F. Piguet sont plus que bien remplis pour l’année 2001. Les commandes de certains secteurs de ETA ainsi que dans l’ensemble de la gamme produite par Nouvelle Lémania et F. Piguet surpassent actuellement – et de loin – leurs capacités de production disponibles pour l’année en cours. Dans ce secteur aussi, la planification détaillée bat son plein et les premières réalisations des projets d’extension sont en cours.

SYSTÈMES ÉLECTRONIQUES
Chiffre d’affaires brut de l’exercice 2000 : CHF 468 millions

(exercice précédent: CHF 377 millions) + 24.1 %
Dont tiers CHF 412 millions
(exercice précédent: CHF 320 millions) + 28.8 %

Le chiffre d’affaires réalisé dans le secteur des systèmes électroniques est également en forte hausse pour l’année 2000. EM Marin avec une large palette de possibilités d’applications dans le secteur Low Power / Low Voltage comptant plus de 70 % de ventes à tiers, de même que Lasag qui est au bénéfice d’une forte demande dans le secteur des applications industrielles au laser, et également Oscilloquartz ont pu augmenter fortement leurs ventes. Grâce à un fort positionnement sur de nombreux marchés, spécialement aussi à l’extérieur du marché de la téléphonie mobile, et compte tenu de notre forte appartenance à la microélectronique industrielle et moderne, d’autres étapes de développement, appuyées par des programmes d’investissements et d’acquisitions pourront être réalisées.
Micro Crystal a profité de la forte demande du marché de la téléphonie mobile. Selon les dernières estimations disponibles, l’on s’attend à un certain ralentissement de la croissance dans c ette industrie.
Suite aux grands changements survenus dans la téléphonie mobile, un report chez Renata dans le lancement du projet relatif à la batterie lithium -ion a été nécessaire, et ce compte tenu de quelques modifications dans le concept de produit ainsi que dans les moyens de production à mettre en place. Le plan du projet a donc été remanié et replanifié. Le chiffre d’affaires de Renata a par conséquent stagné.

PRÉVISIONS DU BÉNÉFICE 2000
Nous nous attendons à des chiffres records pour l’année 2000, tant en matière de résultat d’exploitation qu’en matière de résultat net consolidé. Ces derniers seront nettement supérieurs à ceux de l’année dernière et leur taux de croissance sera substantiellement et fortement plus grand que le taux d’évolution du chiffre d’affaires, et ce malgré les quelques ombres et problèmes mentionnés ci-dessus, ces derniers étant compensés par la puissance, la diversité, ainsi que l’équilibre de notre Groupe.

CONTACTS:
Edgar Geiser, CFO, et Thomas Dürr, Corporate Treasurer
The Swatch Group SA,
Biel/Bienne
Suisse
Tél. +41 32 343 68 11, fax +41 32 343 69 16
E-mail: investor.relations@swatchgroup.com

Beatrice Howald, PR & Press Office
The Swatch Group AG,
Biel-Bienne
Suisse
Tél. +41 32 343 68 33, fax +41 32 343 69 22
E-mail: press@swatchgroup.com

Retour index


 

LE CIO ET THE SWATCH GROUP LTD. SIGNENT UN PARTENARIAT A LONG TERME

LAUSANNE/BIENNE, Suisse (21 janvier 2001)
Le Comité International Olympique (CIO) et le Swatch Group SA ont annoncé la signature historique aujourd'hui d'un partenariat à long terme dans les domaines du chronométrage, de l'affichage des résultats et du traitement des données sur les sites pour les Jeux Olympiques.

Le Swatch Group sera le partenaire officiel pour les services de chronométrage et de l'affichage des résultats aux Jeux de la XXVIIIe Olympiade à Athènes en 2004, aux XXes Jeux Olympiques d'hiver à Turin en 2006, ainsi qu'aux Jeux de l'Olympiade en 2008 et aux Jeux Olympiques d'hiver en 2010.

A la suite du succès des Jeux Olympiques à Atlanta et Sydney, le CIO a choisi le Swatch Group pour fournir les services de chronométrage et d'affichage des résultats. Il a également décidé d'élargir son mandant en incluant le traitement des données sur les sites. L'accord prévoit également la prestation de services similaires pour les Jeux Paralympiques de 2004 à 2010.

S'exprimant sur le partenariat, Nicolas G. Hayek, Président et Administrateur délégué du Conseil d'administration du Swatch Group, a indiqué que "les Jeux Olympiques ne sont pas seulement le plus grand événement sportif du monde, mais ils sont aussi bien plus que cela: un festival d'émotions - et c'est la compétition la plus parfaite, paisible, joyeuse pour la jeunesse d'aujourd'hui, ce qui sied parfaitement à la stratégie du Swatch Group."

Le Président du CIO, Juan Antonio Samaranch, a déclaré: "Le Swatch Group est un partenaire de longue date du Mouvement olympique, ayant développé l'équipement et le savoir-faire nécessaires et la formation continue de ses experts. A quelques exceptions près, le Swatch Group a été le chronométreur officiel de presque tous les Jeux Olympiques du 20e siècle. Le CIO est très heureux de poursuivre ses relations avec le Swatch Group durant les dix prochaines années."

C'est la première fois que le CIO conclut un accord à long terme pour les services de chronométrage, d'affichage des résultats et de traitement des données sur les sites. Ce partenariat renforce encore davantage la stratégie du CIO visant à développer un consortium à long terme en technologie, dirigé par le groupe Sema en tant qu'intégrateur de systèmes et composé d'un noyau de partenaires technologiques clés pour assurer un transfert des connaissances efficace d'une édition des Jeux Olympiques à l'autre.


Contacts CIO - Tel. +41 21 621 6111
Michael R. Payne, Directeur du marketing
Emmanuelle Moreau, Chargée des médias
Contact Swatch Group - Tél.+41 32 343 68 11
Edgar Geiser, CFO du Swatch Group
Béatrice Howald, Service de presse Tél. +41 32 343 68 33

Retour index


Swatch Group: La commission fédérale de cartel allemande approuve la reprise de Glashütter Uhrenbetrieb GmbH

Biel/Bienne, le 7 novembre 2000 -
La commission fédérale de cartel à Bonn (Allemagne) a approuvé la reprise de la société Glashütter Uhrenbetrieb GmbH, la manufacture horlogère la plus authentique d'Allemagne à Glashütte, par le Swatch Group SA à Biel/Bienne (Suisse). La planification d'une nouvelle fabrique à Glashütte peut dès lors être immédiatement discutée et mise en œuvre avec le gouvernement saxon et les autorités compétentes. La reprise des parts de la société Glashütter Uhrenbetrieb GmbH avait été annoncée par le Swatch Group le 9 octobre dernier.

Retour index


 

Communiqué de presse

Swatch Group SA: Acquisition de Glashütter Uhrenbetrieb GmbH

Biel-Bienne, le 9 octobre 2000
Les actionnaires et la direction de Glashütter Uhrenbetrieb GmbH et le Swatch Group SA ont convenu que le Swatch Group SA reprend, avec effet immédiat, toutes les actions (parts) de la manufacture de montres allemande Glashütter Uhrenbetrieb GmbH, à Glashütte (près de Dresde, Allemagne). Glashütter Uhrenbetrieb GmbH produit des montres mécaniques de haute qualité dans le secteur haute horlogerie des montres de luxe.

Les garde-temps mécaniques exclusifs de la marque Glashütte Original rejoindront la palette existante des marques de montres du Swatch Group où ils seront intégrés. Le potentiel de développement du Swatch Group - avec ses plus de 155 centres de production (fabriques) et son réseau de distribution mondial le plus grand producteur de montres au monde - ainsi que la volonté de Glashütter Uhrenbetrieb de faire face aux défis du 21e siècle au sein d’un groupe solide et fort, actif dans le monde entier, ont été les arguments déterminants aux yeux des sociétés “pool” Aureus Private Equity AG pour vendre l’entreprise au Swatch Group. Les produits de la manufacture Glashütter Uhrenbetrieb se distinguent non seulement de par leur esprit inno vateur et leur sobriété, mais ils sont des chefs d’oeuvre de la précision et du raffinement de la tradition horlogère allemande.

Personnel
La manufacture saxonne Glashütter Uhrenbetrieb occupe aujourd’hui plus de 150 personnes – des spécialistes de tout genre et des horlogers hautement qualifiés. L’entreprise continuera ses activités à Glashütte près de Dresde, et le personnel sera maintenu par le Swatch Group.

Histoire de la manufacture Glashütter Uhrenbetrieb
La manufacture Glashütter Uhrenbetrieb a été fondée, à Glashütte, en 1845 par Ferdinand A. Lange, maître horloger. Les chefs d’oeuvre de leurs premiers maîtres horlogers Julius Assmann, Johannes Dürrstein et évidemment Ferdinand A. Lange pour n’en citer que quelques uns, ont remporté déjà à cette époque de nombreuses médailles d’or à des expositions mondiales et lors de concours internationaux. Ainsi naquit la réputation unique de la ville Glashütte située dans la vallée Saxonne de Müglitz. Grâce à leur savoir-faire et leur esprit innovateur, les « Glashütter » acquièrent une autonomie totale dans la production de montres. Aujourd’hui, l’entreprise jouit d’une réputation extraordinaire, mondialement reconnue comme manufacture de montres de luxe – made in Germany.

Segment du luxe du Swatch Group
Avec la marque Glashütter Original, une autre marque prestigieuse rejoindra les seize marques horlogères renommées du Swatch Group. Elle renforcera le segment existant de prestige et de luxe du Swatch Group, composé jusqu’à présent des marques Breguet, Blancpain, la nouvelle montre joaillerie Léon Hatot, Jaquet-Droz, Omega, Longines, Rado et Swatch.

Structure de la nouvelle entreprise
Conformément à la stratégie du Swatch Group, la nouvelle acquisition sera intégrée dans les structures du Swatch Group, comme ceci est le cas pour toutes les autres marques et centres de profit du Groupe. Ainsi M. Heinz Pfeifer, jusqu’à présent actionnaires et directeur général de l’entreprise, continuera à assumer la fonction de directeur général du nouveau centre de profit. L’entreprise pourra ainsi bénéficier pleinement de tous les avantages, synergies et ressources qu’offre le Swatch Group avec notamment son réseau de distribution mondial et dans le domaine du développement et de la production.

Retour index


 

Communiqué de presse

Nivarox-FAR - Vente des activités CARY à Brown & Sharpe TESA SA

Le Locle, le 27 septembre 2000

Nivarox-FAR, une société de Swatch Group, au Locle, Suisse, vend ses activités de métrologie connues sous la marque CARY (cales, jauges, instruments de mesure, services d’étalonnage) à la société Brown & Sharpe TESA SA à Renens, une filiale du groupe Brown & Sharpe dont le siège est à North Kingston (USA). Cette société reprend les activités CARY dès le 1 er octobre 2000.

Cette transaction concerne vingt-six collaborateurs dont vingt-trois sont repris par Brown & Sharpe Tesa SA, et des transferts internes ont été proposés à trois collaborateurs. Le chiffre d’affaires annuel de l’activité CARY est de l’ordre de CHF 2,5 millions. Les activités continueront à se développer au Locle où Brown & Sharpe TESA souhaite conserver le savoir-faire.

Pour Nivarox-FAR, cette décision résulte de la nécessité de concentrer ses forces sur ses domaines stratégiques que sont les assortiments, spiraux, balanciers, réglages et autres composants pour l’horlogerie et de sa volonté de donner aux activités de métrologie – qui sont plutôt du domaine machines- outils - une chance de développement de son savoir-faire dans le cadre d’un groupe international et de renommée mondiale dont l’axe stratégique d’activité est la métrologie de précision.

Brown & Sharpe a réalisé un chiffre d’affaires de $321 millions en 1999 dans divers secteurs de la métrologie.
Le chiffre d’affaires de Swatch Group en 1999 se monte à CHF 3 626 millions.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Retour sommaire